Evènements

Mars 2024
Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim
26
27
28
29
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

 

 

Voir tous les évènements

Confidences écarlates

Jeanne Louise Djanga
Édition : Menaibuc
ISBN : 978-2-35349-244-2
Format du livre : 145*210
Poid : 300g
EAN : ok
Disponible
15,00€  

Quantité



Ce n’est pas parce que la marmite a parfois perdu son éclat qu’elle ne remplit plus sa fonction. La preuve avec Marie-belle et Luc, les  héros sexagénaires de ce livre. Un livre-confidence qui démystifie et désacralise ce sujet tabou qu’est la ménopause.


Ah! La ménopause. Tout a été dit. Que reste-t-il à en dire : est-ce le démon du soir, le retour de l’âge, l’âge critique ou une maladie dont la femme doit recevoir le traitement ? C’est peut-être aussi « la date limite du ventre ». À la ménopause, la femme, c’est le Miel et la Rose ou les abeilles et les épines. Une période extraordinaire que beaucoup de femmes attendraient avec impatience.


Soixante ans et toutes ses dents, Marie-Belle, se sent toujours désirable même si la société moderne et surtout son époux la trouvent âgée et parfois amère. Elle se bat pour continuer à vivre et refuse d’adhérer à une quelconque association de femmes loi mille neuf cent sexy à but purement récréatif afin de rester dans le coup. Ce roman est un brûlot bien flambé qui bouscule les idées reçues et les tabous de notre société qui se veut puritaine. 

 

Jeanne Louise Djanga est née à Yaoundé au Cameroun. Elle est originaire de l’île Wouri, précisément de BonEkoulé Wouri Bossoua.

Poète, romancière, conteuse, chorégraphe, lauréate de plusieurs prix de poésie en France en 2008 (poésie du Point du jour, premier prix de poésie du Val de France), cette artiste multi casquettes a également exercé entre 2012 et 2014 au Cameroun comme chroniqueuse à la télévision sur la chaîne du bouquet africain Équinoxe télévision, et dans la presse écrite La nouvelle presse . Elle signe avec Confidences écarlates, son cinquième ouvrage  plein de cocasseries, et de recettes « tue-l’amour » à concocter amoureusement, même ménopausée.

 Fin de la conversation