Evènements

Mai 2022
Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim
25
26
27
28
29
30
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
1
2
3
4
5

 

 

Voir tous les évènements

SOMA Nɗemaesha ya Mmadi Farantsa Masala pvontsdjuu Farantsa

SAID Soilihi
Édition : Menaibuc
ISBN : 978-2-35349-250-3
Format du livre : 15 cm*21 cm
Poid : 0g
EAN : 978-2-35349-250-3
Disponible
12,00€  

Quantité


Wendji mengoni mwa owakomori waenshio Farantsa, ngawadjihundrao harimwa udziro wa maesha, hapvo watsoudjua unena elugha yahe mzungu. Zinu nɗezahundra mdjombahatru Mmadi. Ngaridjounɗunga emaesha yahahe harimwa leɓakia lahanɗa.

Wadjau, emisafara yahwenɗa Farantsa kayidjaɓakia owandru wa hazi ɓahi, sha wadjau owanazioni kawadjaepva. Wendji wadjira saɓili harimwa edunia ha utsaha misomo yidjouwaruhusu wahundre hazi pvo ntsidjuu hawo, ili waêshi ndjema ndjema . Emwanamshe uparwa Masala kadjadjira saɓili amma owamzaya nɗowamnosa madji.

Pvo yahundra ebaki, hapvahiziwa ka mkatre hwenɗa Farantsa hari yenɗe yasome pvatsina istishihada shaki nashioni. Hawaswili Marseyi woha mdjombahahe. E zamdjiria hindri ? Ngaridjouziɗunga harimwa leɓakia lapvili.

Né à Moroni (capitale de l’Union des Comores) le 31 12 1957, SAID Soilihi a poursuivi sa scolarité en primaire à l’école d’application de Moroni et ses études secondaires au lycée SAID Mohamed Cheikh. Après le bac SAID admis à l’Ecole Nationale d’Enseignement Supérieur des Comores (ENES) dans le Département français histoire géographie pour obtenir le titre de (PEGC) Professeur d’Enseignement Général des Collèges. En 1988, il obtient un poste de professeur de français au collège rural de la région de Bambao (Iconi). Quelques mois après, il est nommé directeur de cet établissement, poste qu’il occupe jusqu’en 1993. Cette année SAID Soilihi a quitté les Comores pour la France, plus précisément à l’Université d’Aix Marseille I où il a poursuivi d’abord des études de Lettres Modernes jusqu’en Maîtrise  et de linguistique en 3ème cycle. Il y obtient un doctorat de Sciences du langage en étudiant : La langue française dans l’archipel des Comores : Statut, Usages et Pratiques de la langue ». Un sujet qui soulève presque tous les problèmes de la francophonie et de l’éducation dans l’ensemble de l’archipel des Comores (4 îles).

Au cours de la préparation de son mini mémoire de Maîtrise, avec le professeur J Donneux, spécialiste des langues bantu, SAID découvre la pertinence et les valeurs de sa langue maternelle en étudiant « le système nominal du shiNgazidja » parler de la Grande Comore. Depuis cette découverte, il s’est  engagé à étudier sa langue maternelle le shiMasiwa (les 4 dialectes). De 2003 à 2005, il a dispensé des cours en langue comorienne à la Chambre de Commerce Franco-comorienne à Marseille où il a eu à encadrer des non-Comoriens travaillant avec sa communauté (assistants sociaux, chercheurs et étudiants).

Actuellement, monsieur SAID Soilihi s’est installé à Mayotte comme professeur de Lettres modernes au collège en poursuivant parallèlement toujours ses recherches dans les deux langues (française et le shiMasiwa).