Vous êtes ici : Accueil » Ouvrages

Consultez la liste de vos achats

Grammaire du kikongo ya leta

Un livre de Eric-Henri B. Tandundu



(JPEG)

La langue bantoue d’Afrique centrale, le kikóngo ya létá, batipsé mủnukutủba au Congo-Brazzaville, est la forme la plus dynamique et la plus moderne du kikóngo ancien, premier idiome africain consigné par les missionnaires au XVIIe siècle. A ce titre, le kikóngo peut se targuer de poséder le plus ancien catéchisme (1659), le plus ancien dictionnaire (1652) et la plus ancienne grammaire (1659) du continent noir. Le kikóngo ya létá s’est constitué progressivement, à partir du milieu du XIXe siècle, en réponse au défi posé par le problème de la communication interethnique - d’où sa "métissité" originaire et caractéristique. Son expansion rapide a eu pour catalyseur la destruction du chemin de fer de Matadi-Léopoldville (1890-1898). Il est aujoud’hui parlé ou compris par plus de six millons d’hommes et de femmes répartis dans quatre pays : le Congo-kinshasa, le Congo-Brazzaville, l’Angola et le Cabinda. Avec le Kiswahili, le bambara, le haussa, le yoruba, etc., le kikóngo ya létá est sans conteste l’une des plus grandes langues internationales d’Afrique subsaharienne. Simple langue véhiculaire à la fin du XIXe siècle, le kikóngo ya létá s’est érigé au XXe siècle en langue de l’administration (à côté du français), de l’enseignement (dans les premières années du primaire) et de l’Eglise (pour l’évangelisation et la lithurgie). De même que le kiswahili, le lingala et le tshiluba, il s’est imposé (au Congo-Kinshasa comme au Congo-Brazzaville) comme langue nationale, langue de la culture et des médias. La parenté de la structure morphologique et syntaxique des langue bantoues permet à qui connaît le kikóngo ya létá d’apprendre très rapidement les autres Ba-Sprachen dont l’aire géographique s’étend du sud du Cameroun à l’Afrique du Sud. Cette grammaire simple, claire et complète, destinée à la fois aux kikóngophones, aux Congolais et aux étrangers (immigrants, voyageurs, linguites et autres, vient à point nommé combler un manque aussi surprenant que regrettable. Elle sera heureusement suivie d’autres ouvrages complémentaires du même auteur : Dictionnaire kikóngo ya létá-français (2002), Abrégé de la Grammaire du kikóngo ya létá pour les débutants (2002), La conjugaison des principaux verbes du kikóngo ya létá (2002), Parlons kikóngo ya létá. Le kikóngo ya létá en 40 leçons (2003), Dictionnaire français-kikóngo ya létá (2003).

Dans la même rubrique
Pour commander cet article


Paiement sécurisé
Administration - Site sous SPIP, réalisé par AfriKDesign